Skip to Content

Blog

Les femmes politiques à l’égard de la société française

Faisant une bonne partie de la vie politique, les femmes françaises ne cessent de s’imposer et de transmettre leurs opinions et leurs positions.

« Je ne comprends pas ce qu’elle dit, mais elle a l’air intelligente ». « Elle est élue ministre parce qu’elle est belle » « Je connais pas cette nana » … Voici les attaques magiques que subissent, chaque jour, les politiciennes et les femmes françaises passionnées de la vie politique et des responsabilités ministérielles.

Après près de 70 ans que les femmes jouissent leur droit de vote et qu’on lui a confié des responsabilités politiques et ministérielles majeures (le Gouvernement du Front populaire avait nommé en 1936 les trois premières femmes secrétaires d’Etat et en 1945 premier tour des élections municipales), pourtant les femmes trouvent du mal à s’intégrer dans la vie politique.

Il y a celles qui luttent chaque jour pour s’imposer et celles qui préfèrent pratiquer leur passion à l’ombre et ne pas se montrer dans les médias.

Cette année nous fêtons le 70ème anniversaire du premier vote des femmes, c’est une occasion pour savoir où en sommes-nous de la liberté de la femme !

Les femmes toujours sous-représentées dans la politique

Les femmes représentent 1/3 des membres de l’Assemblée nationale et 1/4 des maires en France. Au jour d’aujourd’hui, la femme représente une minorité ethnique sous-représentées dans les parlements français.  Comme s’il fallait rappeler aux femmes passionnées de la politique qu’elles ne sont pas tout à fait à leur place et qu’elles ne sont pas faites pour cet univers complexe et dédié à la gente masculine. Pourtant les hommes politiques ont toujours recours à la femme pour toute décision ou prise de position.

Prenons l’exemple de François Fillon, le candidat à la présidentielle 2017 et le représentant de la droite qui doit ton son succès et sa bonne réputation à la pro de la communication et la femme politique Anne Méaux.

Cette ancienne conseillère presse de Valéry Giscard d’Estaing, qui murmure aujourd’hui à l’oreille des plus grands patrons français et la femme le plus proche d’Alain Madelin, de Jean-Pierre Raffarin ou d’Hervé Novelli possède l’expérience et l’expertise nécessaires qui lui permettent de conseiller au mieux ses représentants.

Peu connue dans le domaine de la politique, Anne Méaux gère pourtant les campagnes des hommes politiques les plus prospères et les réputations des personnes les plus influentes en France.

 

 

 

 

 

0 Continue Reading →

La réponse de Cyril Hanouna aux critiques de Gérard Louvin

Gérard Louvin, n’a pas mâché ses mots pour critiquer l’animateur vedette de la chaine C8, Cyril Hanouna. Il a même adressé quelques conseils au recordman, « pour durer », sur la scène médiatique. Durant son talkshow, qui fait un carton d’audiences, depuis la rentrée, le trublion du PAF, a réagi aux critiques de son ancien chroniqueur.

« Il est en surrégime »

Lors de son passage dans l’émission « on refait la télé » sur RTL, le producteur de musique et de télévision, Gérard Louvin, a déclaré que Cyril Hanouna a fait beaucoup d’apparences ces derniers mois. “Il le sait. Je lui ai dit. Il est en surrégime. En surrégime tout le temps.”, précise l’ancien chroniqueur de TPMP (émission produite, par Stephane Courbit). Durant son intervention, il a fait la comparaison entre Cyril Hanouna, qui « est tout le temps dans le rouge. Toujours dans l’accélération » et entre le célèbre Jean-Pierre Foucault, qui est « Capable d’accélérer, capable de freiner ».

« Je pense qu’il faut que Cyril, que j’aime beaucoup, qui a beaucoup de talent et tout, réfléchisse un petit peu plus de temps en temps. Moi je pense. Calmer le jeu pour durer. J’ai une phrase, je ne sais pas de qui elle est : le trop est l’ennemi du bien. Il faut bien réfléchir à ça. », conseille-t-il.

La réaction de Cyril

Face à ses critiques, Baba s’est dirigé vers ses fanzouzes pour savoir s’il en fait trop, comme le disent les professionnels du secteur. Sur twitter, le producteur qui a vendu sa société H2O au directeur de Banijay, Stephane Courbit, a posté : « Mes chéris les gens dans la rue me disent tous “ne change rien, continues à foutre le bordel”, les pros veulent que je me calme ! Je fais quoi ? ». Bonne nouvelle pour Cyril Hanouna, ces fans l’aiment comme il l’est !

La vedette de C8, a indiqué également qu’il peut bien arrêter la télé, dans 3 ou 4 ans.  « Je vais vous dire la vérité quand j’ai entendu ça, parce que Gérard il croit qu’on a tous envie de faire une carrière de 50 ans. Moi je vous dis la vérité, peut-être il est possible que dans 3 ou 4 ans, j’arrête la télé. », précise-t-il. Concernant, la comparaison avec l’animateur historique de TF1, Jean-Pierre Foucault, le chef de TPMP, n’ambitionne pas de mener une carrière de 40 ans dans les médias, « comme ont pu les faire les Foucault, les Drucker qui avaient un talent excep­tion­nel. ». Il poursuit « C’est des carrières qu’on ne peut plus voir à la télé et je pense que Gégé, là il se trompe. Nous on a juste envie de nous amuser. Si à un moment je m’amuse plus, que les gens s’amusent plus à nous regar­der, il faudra arrê­ter. »

 

0 Continue Reading →

Quand le travail, provoque l’épuisement professionnel

Les employés peuvent être soumis à un risque d’épuisement professionnel. C’est une situation, provoquée par une surcharge de travail, qui est amplifié avec le stress quotidien et l’anxiété. Le traitement par antidépresseurs et par anxiolytiques, peut améliorer l’état des patients, comme l’indique Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du groupe Lundbeck.

Le stress sur le lieu de travail 

L’environnement professionnel, peut être stressant parfois. On parle des situations, où l’employé se sent frustré par rapport aux objectifs imposés par la direction, les conditions de travail, et les ressources, mises à sa disposition. Les recherches, ont montré que 72% des employés, en France sont exposés aux risques du stress quotidien sur le lieu du travail. Cette situation progresse lentement, pour engendrer des malaises et des tensions sur le milieu professionnel. Le rôle de la direction, peut amplifier ou atténuer cette situation. Ceci, dépend de l’approche adoptée par les supérieurs hiérarchiques. La motivation, et l’encouragement, sont nécessaires pour booster l’énergie des employés et leur permettre de s’adapter et de résister face à des situations stressantes.

La répétition des situations stressantes, a des répercussions négatives sur la qualité de vie des employés. Pour les plus sérieux et les plus acharnés, le stress peut déclencher, une sorte de dépression, qui se traduit par un épuisement professionnel, soit une succession des étapes, qui va, d’un sur engagement à l’effondrement.

Boreout et Brownout, les autres syndromes !

Ces dernières années, les chercheurs en psychologie et les psychiatres, ont identifié un nombre de syndromes qui touchent les employés sur le lieu de travail. Le boreout, c’est un épuisement professionnel, engendré par l’ennui, tandis que le brownout, est une situation où les salariés commencent à douter de leurs compétences et de leurs compétences.

Avec le temps, et la pression quotidienne, ces syndromes peuvent se transformer à un épisode dépressif, assez sévère qui nécessite une véritable prise en charge.

Les médicaments antidépresseurs, dans tout ça !

Les médecins traitants, peuvent appliquer un traitement à base d’antidépresseurs pour contrôler l’avancement de certaines pathologies. L’augmentation de la consommation des antidépresseurs, est alarmante. Les organisations, poussent des cris d’alertes sur tous les médias pour signaler les effets secondaires de ces médicaments. Ces psychotropes agissent sur l’humeur du patient, On peut donc trouver des sédatifs, des tranquillisants ou des stimulateurs, explique Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du groupe Lundbeck.

Ces maladies provoquées par l’univers professionnel, ont encouragé le développement de l’industrie pharmaceutique, en France et autour du monde. La prévention de ces syndromes, peut se faire à partir de son milieu professionnel. Il suffit d’accompagner et d’encadrer les employés, pour qu’ils se sentent valorisés au sein de l’organisation.

 

0 Continue Reading →

L’intervention de l’agence événementielle

Pour organiser un événement de qualité, les entreprises font souvent appel aux professionnels du secteur comme Agence publics (Gérard Askinazi), Publicis events, Chaikana le Système publics et autres. L’intervention de ces agences, assure le bon déroulement de l’évènement. Ce qui permet aux chefs d’entreprise, d’avoir un retour opportun sur les investissements consacrés à l’organisation de l’évènement.

Les axes d’intervention de l’agence événementielle

L’organisation d’un événement, est une pratique qui nécessite une allocation importante des ressources financières et humaines. Le type de l’événement, dépend principalement des objectifs à atteindre et du public visé par cette approche. L’outil évènementiel, permet à l’entreprise, d’améliorer son positionnement sur le marché et de déclencher un buzz positif autour de son activité. L’agence évènementielle, agit en fonction de la stratégie déterminée par leur client. Le rôle, assumé par ces agences, porte principalement sur le conseil, l’orientation du client vers les meilleures solutions, la conception et l’aménagement de l’événement, comme l’explique Vincent Dumont, le DG de l’agence Chaikana. «A mes yeux, notre activité se caractérise en premier lieu par son aspect éphémère, son côté exceptionnel. Mais une agence d’événementiel exerce en réalité trois métiers totalement indissociables. Elle doit être capable défaire tout à la fois du conseil, de la conception et de la création, et d’être un ensemblier en gérant différents prestataires. » précise-t-il.

L’intervention de ces agences, se fait au niveau de la stratégie de communication de l’entreprise, pour apporter une véritable valeur ajoutée au niveau de l’évènement. Aujourd’hui, ces agences travaillent, en étroite relation avec la direction marketing pour produire le wow facteur qui va attirer et impressionner la cible concernée.

L’évolution du secteur événementiel

Ce secteur a connu une forte évolution ces dernières années. Le recours à des agences événementielles est très fréquents, pour les entreprises qui cherchent à soigner son image et à promouvoir son identité et ses valeurs auprès du public. Pour répondre à une demande de plus en plus exigeante, les professionnels du secteur ont travaillé, pour évoluer leurs offres. L’objectif est de suivre de nouveaux formats, et de nouvelles pratiques, pour attiser la curiosité des invités. « Nous sommes sortis de l’ère où nous nous contentions de répondre à une demande, où notre rôle consistait seulement à rechercher des formats et à les produire. Aujourd’hui, nous voulons intervenir plus haut par rapport à l’enjeu de communication et mener une profonde réflexion marketing sur la marque. », souligne le directeur d’Auditoire, Cyril de Froissard. Ce n’est plus un métier périphérique, il s’agit d’une approche qui touche à la stratégie de communication et de visibilité de l’entreprise.  Selon Gérard Askinazi, le directeur d’Agence Publics, (agence spécialisée dans l’organisation des événements de qualité comme la COP 22, la cérémonie d’inauguration du Canal de Suez…), insiste sur l’importance de la dimension événementielle, pour établir une communication d’influence efficace au niveau de la stratégie de l’entreprise.

 

 

 

0 Continue Reading →

La communication entre le digital et les méthodes conventionnelles 

Les outils de communication ont beaucoup évolué, ces deniers temps. On parle, aujourd’hui d’un marketing digital, qui repose sur des supports de communication, très différents de ceux appliqués par le marketing traditionnel. L’entreprise, doit trouver, donc la stratégie de communication la plus adoptée à sa cible, en considérant l’évolution du marché et des outils de communication.

Médias traditionnels Vs marketing digitale

L’internet, a révolutionné les supports de communication. On trouve aujourd’hui des outils on line comme les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn…), qui permettent une interaction dynamique et directe avec les clients, comme on trouve des outils, dits traditionnels comme (les radios, magazines, tv, affichage…). Le directeur marketing, doit commencer par la fixation des objectifs d’une stratégie de communication. Il doit également, déterminer sa cible, avant de choisir les canaux de communication appropriés. Pour une stratégie réussie, il est recommandé, de combiner les médias off line et on line.

Anne Méaux de Image 7, une spécialiste confirmée en communication, a parlé de la différence entre le digital et le marketing traditionnel, quand il s’agit d’une communication de crise. Elle explique « Avec les réseaux sociaux, certes, le rapport au temps change. Mais le principe de la communication de crise reste le même : c’est le sur-mesure. Chaque situation est différente, en fonction du contexte et du client. Il s’agit toujours de gérer le temps court et le temps long, à une différence près : aujourd’hui, le temps court est encore plus court. Comme avant, il faut donner un premier message, plutôt dans le registre de l’émotion, pour montrer rapidement que l’on a compris qu’il se passait quelque chose. Après, on se donne le temps. Réagir rapidement ne doit pas empêcher d’analyser les effets durables de la crise, de la gérer dans le temps long. »

Le marketing traditionnel

Il est à dire que les deux formes de marketing sont complémentaires. On parle du marketing traditionnel et du marketing numérique, basé sur les réseaux sociaux. Le choix entre ces deux approches doit se faire selon les objectifs, les cibles et le budget alloué à la communication. Le marketing classique, se base sur une structure claire et une démarche réfléchie. On peut dire que l’évolution du nombre d’internautes, a poussé vers une nouvelle approche qui se base sur le digital, comme l’indique un nombre d’experts dans le domaine de la communication, comme Anne Méaux, qui tient la société image 7 (société de conseil en communication).

Le marketing digital

La communication sur les réseaux sociaux, est plus complexe.  Toutefois, le marketing digital peut être plus efficace. Il permet, aux chefs d’entreprise de rester proches de leurs clients. Les plateformes des différents réseaux sociaux, sont des outils dynamiques et interactives, d’où une diffusion plus rapide de l’information.

 

 

0 Continue Reading →

Les enjeux de la téléréalité

Les émissions de téléréalité, sont souvent critiquées et méprisées par le public. Pourtant, elles réussissent encore à séduire les téléspectateurs et notamment les adolescents. En France, c’est l’ancien patron d’Endemol, Stéphane Courbit, qui a initié cette tendance, avec son émission culte «Loft story». Aujourd’hui, on trouve un nombre d’émissions qui font un énorme succès d’audiences comme Secret story, les Ch’tis et les marseillais, Koh-lanta et autres.

L’influence de ces émissions.loft-story-logo-hd

Ces émissions de téléréalité sont suivies par des millions, ce qui soulève les inquiétudes des sociologues. Ces inquiétudes, sont justifiées par l’exposition des ados, aux messages véhiculés par les réalisateurs de ces émissions. Des messages qui retracent les valeurs, et l’image de la société. Les protagonistes de ces émissions de téléréalité, à l’image de Kim Kardashian, Kylie Jenner, Nabilla Benattia, sont aujourd’hui des stars qui arrivent à influencer la jeune génération. Le problème, dans ce sens n’est pas la célébrité de ces personnes, mais plutôt les valeurs qu’elles transmettent.  « On peut raisonnablement penser aujourd’hui que la télé-réalité est sortie de la simple case du divertissement pour devenir un agent d’influence massif. Elle fait écho chez les récepteurs et modifie les représentations et les codes de ceux qui la regardent. Surtout lorsqu’ils sont jeunes et qu’ils se retrouvent collés devant la télé à regarder des émissions programmées exprès en fin d’après-midi, à la sortie des classes. », précise pascal Marchand, un expert en communication.

De nouveaux comportements

tele-realite1

Depuis l’émission Loft Story (lancée par le milliardaire Stéphane Courbit), plusieurs émissions ont été produites dans l’objectif d’imiter le succès de la première téléréalité France. Les spécialistes en psychologie, ont analysé l’effet de ces émissions sur les nouvelles générations. Plusieurs trouvent que ces émissions ont créé un nouveau code comportemental.  « On relève aussi des effets sur le langage. Dans le métro, on voit des jeunes filles qui se traitent de salopes à tout bout de champ, se parlent sur le mode de l’insulte, j’ai l’impression que ce niveau de langage extrême est lié à celui de la télé-réalité. », explique un ancien producteur de téléréalité.

En suivant, ces émissions, on découvre un langage différent, un mode de vie exagérée et des émotions qui varient de l’amour à la haine, sans modération. Sans pour autant oublier l’agressivité excessive, qu’on repère dans ces shows. L’exposition des ados à ce type de programmes, peut influencer leurs comportements et leurs personnalités.  « La télé-réalité, c’est un modèle d’incitation à la prostitution de soi. Ces émissions disent à la jeunesse “Tu réussis si tu te soumets à ma règle débile et radicale, point barre”. Une méthode très efficace pour bâillonner une génération », précise, le philosophe, Vincent Cespedès.

 

 

 

0 Continue Reading →