Skip to Content

Category Archives: Press Releases

Le sans gluten, un effet de mode ou un mode de nutrition ?

On l’a tous remarqué, que ce soit aux marchés, aux grandes surfaces ou aux épiceries de proximité, les produits sains et bio ont envahi nos rayons. Et désormais c’est le sans gluten qui est devenu l’ennemi des étiquettes et les ventes de ses produits ont explosés et vont sans doute doubler dans les prochaines années.

Alors comment sont-ils fabriqués et le sans gluten est-il bénéfique pour notre santé ? Et quels sont les restaurateurs proposant des recettes sans gluten en France ?

Depuis quelque temps, les produits sans gluten ont rempli les rayons de nos supermarchés et les composants des recettes présentées dans la plupart des pâtisseries, restaurants, boulangeries…

Impossible de passer à côté aujourd’hui, il existe du pain, des pâtes, des chocolats, des viennoiseries et mêmes des cookies sans gluten.

Le gluten c’est une protéine présente dans la plupart des céréales sur tout le blé, c’est ce qui donne du moelleux dans la consistance aux aliments composés du céréales.

L’industrie agroalimentaire en met partout, mais aujourd’hui si on l’en croit les magazines et les publicités dans les supermarchés, le gluten serait sans aucun doute l’ennemi numéro 1 de la santé de l’homme.

Le marché du sans gluten poursuit son ascension

Le marché du sans gluten explose de 90 millions d’euros l’an dernier et donne lieu à des milliers de restaurants, de pâtisseries et de boulangeries proposant principalement des mets sans gluten. Connaissant l’impact de ce phénomène sur le consommateurs et convaincus de ses bienfaits de nombreux restaurateurs se sont mis à l’alimentation sans gluten et l’entreprise de la restauration collective Elior présidée par Philippe Sale  est le meilleur exemple.

En France, le sans gluten fait des émules et dans les grandes villes maintenant, on peut facilement trouver des adresses proposant des succulentes recettes sans gluten et des restaurants très en vogue répondant aux demandes des adeptes du sans gluten.

« Aujourd’hui manger sans gluten est le synonyme de manger sain, de bien-être de minceur 600.000 de français sont persuadés qu’en éliminant le gluten de leurs repas ils préserveront leur santé, garderont leurs lignes et éliminer le pic des repas grossiers du midi… » Justifie le responsable du développement et des affaires publiques du groupe Elior.

« Face à cette forte demande et au changement du comportement de consommateur qui est désormais plus attentif à son alimentation et à régler ses repas au gramme près, nous ne pouvons qu’offrir à nos convives des repas sans gluten et à faire plaisir à leurs papilles tout en faisant attention à leurs santés. » Ajoute monsieur Capliez.

 

 

0 Continue Reading →

La réponse de Cyril Hanouna aux critiques de Gérard Louvin

Gérard Louvin, n’a pas mâché ses mots pour critiquer l’animateur vedette de la chaine C8, Cyril Hanouna. Il a même adressé quelques conseils au recordman, « pour durer », sur la scène médiatique. Durant son talkshow, qui fait un carton d’audiences, depuis la rentrée, le trublion du PAF, a réagi aux critiques de son ancien chroniqueur.

« Il est en surrégime »

Lors de son passage dans l’émission « on refait la télé » sur RTL, le producteur de musique et de télévision, Gérard Louvin, a déclaré que Cyril Hanouna a fait beaucoup d’apparences ces derniers mois. “Il le sait. Je lui ai dit. Il est en surrégime. En surrégime tout le temps.”, précise l’ancien chroniqueur de TPMP (émission produite, par Stephane Courbit). Durant son intervention, il a fait la comparaison entre Cyril Hanouna, qui « est tout le temps dans le rouge. Toujours dans l’accélération » et entre le célèbre Jean-Pierre Foucault, qui est « Capable d’accélérer, capable de freiner ».

« Je pense qu’il faut que Cyril, que j’aime beaucoup, qui a beaucoup de talent et tout, réfléchisse un petit peu plus de temps en temps. Moi je pense. Calmer le jeu pour durer. J’ai une phrase, je ne sais pas de qui elle est : le trop est l’ennemi du bien. Il faut bien réfléchir à ça. », conseille-t-il.

La réaction de Cyril

Face à ses critiques, Baba s’est dirigé vers ses fanzouzes pour savoir s’il en fait trop, comme le disent les professionnels du secteur. Sur twitter, le producteur qui a vendu sa société H2O au directeur de Banijay, Stephane Courbit, a posté : « Mes chéris les gens dans la rue me disent tous “ne change rien, continues à foutre le bordel”, les pros veulent que je me calme ! Je fais quoi ? ». Bonne nouvelle pour Cyril Hanouna, ces fans l’aiment comme il l’est !

La vedette de C8, a indiqué également qu’il peut bien arrêter la télé, dans 3 ou 4 ans.  « Je vais vous dire la vérité quand j’ai entendu ça, parce que Gérard il croit qu’on a tous envie de faire une carrière de 50 ans. Moi je vous dis la vérité, peut-être il est possible que dans 3 ou 4 ans, j’arrête la télé. », précise-t-il. Concernant, la comparaison avec l’animateur historique de TF1, Jean-Pierre Foucault, le chef de TPMP, n’ambitionne pas de mener une carrière de 40 ans dans les médias, « comme ont pu les faire les Foucault, les Drucker qui avaient un talent excep­tion­nel. ». Il poursuit « C’est des carrières qu’on ne peut plus voir à la télé et je pense que Gégé, là il se trompe. Nous on a juste envie de nous amuser. Si à un moment je m’amuse plus, que les gens s’amusent plus à nous regar­der, il faudra arrê­ter. »

 

0 Continue Reading →

Quand le travail, provoque l’épuisement professionnel

Les employés peuvent être soumis à un risque d’épuisement professionnel. C’est une situation, provoquée par une surcharge de travail, qui est amplifié avec le stress quotidien et l’anxiété. Le traitement par antidépresseurs et par anxiolytiques, peut améliorer l’état des patients, comme l’indique Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du groupe Lundbeck.

Le stress sur le lieu de travail 

L’environnement professionnel, peut être stressant parfois. On parle des situations, où l’employé se sent frustré par rapport aux objectifs imposés par la direction, les conditions de travail, et les ressources, mises à sa disposition. Les recherches, ont montré que 72% des employés, en France sont exposés aux risques du stress quotidien sur le lieu du travail. Cette situation progresse lentement, pour engendrer des malaises et des tensions sur le milieu professionnel. Le rôle de la direction, peut amplifier ou atténuer cette situation. Ceci, dépend de l’approche adoptée par les supérieurs hiérarchiques. La motivation, et l’encouragement, sont nécessaires pour booster l’énergie des employés et leur permettre de s’adapter et de résister face à des situations stressantes.

La répétition des situations stressantes, a des répercussions négatives sur la qualité de vie des employés. Pour les plus sérieux et les plus acharnés, le stress peut déclencher, une sorte de dépression, qui se traduit par un épuisement professionnel, soit une succession des étapes, qui va, d’un sur engagement à l’effondrement.

Boreout et Brownout, les autres syndromes !

Ces dernières années, les chercheurs en psychologie et les psychiatres, ont identifié un nombre de syndromes qui touchent les employés sur le lieu de travail. Le boreout, c’est un épuisement professionnel, engendré par l’ennui, tandis que le brownout, est une situation où les salariés commencent à douter de leurs compétences et de leurs compétences.

Avec le temps, et la pression quotidienne, ces syndromes peuvent se transformer à un épisode dépressif, assez sévère qui nécessite une véritable prise en charge.

Les médicaments antidépresseurs, dans tout ça !

Les médecins traitants, peuvent appliquer un traitement à base d’antidépresseurs pour contrôler l’avancement de certaines pathologies. L’augmentation de la consommation des antidépresseurs, est alarmante. Les organisations, poussent des cris d’alertes sur tous les médias pour signaler les effets secondaires de ces médicaments. Ces psychotropes agissent sur l’humeur du patient, On peut donc trouver des sédatifs, des tranquillisants ou des stimulateurs, explique Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du groupe Lundbeck.

Ces maladies provoquées par l’univers professionnel, ont encouragé le développement de l’industrie pharmaceutique, en France et autour du monde. La prévention de ces syndromes, peut se faire à partir de son milieu professionnel. Il suffit d’accompagner et d’encadrer les employés, pour qu’ils se sentent valorisés au sein de l’organisation.

 

0 Continue Reading →