Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes :

Les hommes naissent libres et égaux en droits… Et les femmes ?

En 1946, deux ans après que les femmes ont obtenu le droit de vote, la constitution proclame dans son article 3 “la loi garantit à la femme dans tous les domaines des droits égaux à ceux des hommes”.

En 1972, le législateur inscrit dans le code du travail, des dispositions déjà inscrites depuis 1950 dans les premières conventions collectives sur l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes “un même salaire pour un même travail ou un travail de valeur égal”.

En 1983, les parlementaires ont remis une couche sous l’impulsion d’Yvette Roudy (ministre des droits de la femme), une nouvelle loi est promulguée à l’égalité, notamment en matière d’accès, à l’emploi, à la formation, à la promotion professionnelle et aux conditions de travail.

En 2001, le législateur revient sur le métier et sur l’impérative nécessité de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Il ajoute des dispositions pour lutter contre la discrimination.

Une récente étude menée en Europe confirme que les inégalités entre les femmes et les hommes concernent les salaires et les conséquences sur l’évolution de carrière.

Les femmes sont moins nombreuses que les hommes dans les postes d’encadrement.

“Les pays ayant plus d’égalité des sexes ont une meilleure croissance économique. Les entreprises avec plus de femmes leaders se comportent mieux. Les accords de paix qui incluent les femmes sont plus durables. Les parlements avec plus de femmes adoptent […]”

 

   Droit à l’égalité devant les tribunaux :

À Monaco, le tribunal joue un rôle très important dans la préservation des droits.

Le président de cette juridiction lutte toujours contre la violation des lois, l’illégalité des motifs et le détournement du pouvoir.

Qui dit justice, dit égalité entre tous les citoyens.

La Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen a énuméré des éléments essentiels à la dignité humaine et à l’ordre social.

Cette déclaration a affirmé que tous les citoyens ont droit à une égale protection de la loi “Nul ne peut être arbitrairement arrêté ou exilé jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie par un tribunal”.

L’égalité représente la clé de la démocratie “Les hommes naissent et demeurent libres et

égaux en droits” article premier des droits de l’homme.

Monaco est un pays démocratique où tout le monde respectent les libertés fondamentales.

 

“La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à

déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de

l’Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la

profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que

soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les

élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre

faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine et aux droits

acquis … La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps” Pierre

MENDES-FRANCE