La sécurité sociale est-elle obligatoire ?

La couverture sociale ou la protection sociale est une chose obligatoire.

Généralement, le régime général est organisé de la branche de vieillesse qui est gérée par la CNAV (caisse nationale d’assurance-vieillesse), de la branche famille qui est gérée par la CNAF (caisse nationale d’allocation familiale), et finalement, par les branches gérées par la Caisse nationale d’assurance-maladie des travailleurs salariés “la branche maternité, invalidité, décès, maladie et branche des maladies professionnelles”.

Une loi a été mise en place en 1945, cette loi oblige le régime général à protéger l’ensemble de la population.

De nombreux cas (statuts particuliers) donnent droit à l’assurance-maladie, comme les salariés, les bénéficiaires du revenu de solidarité active, …

Mais aussi, il y a quelques chômeurs qui peuvent être assurés sociales, on donne l’exemple des retraités, les accidentés du travail, les chômeurs indemnisés, …

Les ayants droit des assurés, peuvent également, bénéficier des mêmes droits que lui (comme les enfants de moins de 16 ans, les conjoints, les concubins, …).

 

    À quoi sert le numéro social ?

En France, l’immatriculation s’effectue dès votre naissance.

Et si vous êtes né à l’étranger, la démarche s’effectue soit par votre employeur, soit par vous-même.

L’immatriculation est un numéro de sécurité sociale attribué à une personne.

Il vous permet d’obtenir des prestations auxquelles vous avez droit, comme le remboursement des frais médicaux, les versements de pensions, …

Ce numéro, est aussi utilisé par les employeurs pour verser les cotisations patronales et salariales pour les personnes qui travaillent dans leurs entreprises.

Ainsi que, les organismes d’assurance-maladie complémentaire, les établissements de soins, les professionnels de santé, le Pôle d’emploi, MDPH (les maisons départementales des personnes handicapées), …

La carte vitale est votre carte d’assuré social.

Elle atteste également, votre affiliation et vos droits à l’Assurance-maladie.

 

   Le rôle de la caisse primaire d’assurance-maladie :

Photo prise le 23 octobre 2012 à Paris du logo de l’Assurance Maladie devant un batiment de la Caisse primaire d’Assurance Maladie (CPAM). AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Les frais médicaux (médicaments, analyses de laboratoire, hospitalisation, …) des personnes qui ont droit, sont remboursés par la CPAM (caisse primaire d’assurance-maladie).

En cas d’invalidité, maternité, accident de travail ou même en cas de décès, la caisse primaire d’assurance-maladie verse des prestations (en nature et en espèce) qui compensent les pertes de revenu.

 

 

    La couverture complémentaire :

La couverture complémentaire est une adhésion complémentaire.

Elle peut être soit une mutuelle, soit une assurance privée.

Avec la couverture complémentaire de Filiassur assurance, vos frais restants à votre charge sont toujours remboursés.

Cette assurance vous offre la meilleure qualité de service avec un bon rapport qualité prix.

Filiassur est la seule assurance qui rembourse le dépassement des tarifs (les autres ne vous remboursent que sur la base d’un tarif fixé par la sécurité sociale).

  La couverture maladie universelle :

La couverture maladie universelle, donne l’opportunité aux personnes qui ne sont pas couvertes par l’assurance-maladie, de bénéficier de la sécurité sociale (sous certaines conditions).

L’assurance complémentaire de la couverture maladie universelle, prend en charge les dépenses restants à votre charge, après l’intervention des régimes de base de sécurité sociale.

Elle vous permet également, d’être remboursé (de vos frais de santé) dans les mêmes conditions que les autres assurés.