Les changements climatiques provoquent des bouleversements planétaires qui se font sentir jusqu’à votre verre de vin.

Le réchauffement climatique a de nombreux effets sur notre planète, fonte des glace, sécheresse du sol, expansion des océans…mais pas que. La hausse de la température a également des effets sur des domaines moins connus.

Le sujet du réchauffement climatique et ses impacts sur la production du vin, est au coeur des sujets qui préoccupent les vignerons.

Ce problème suscite des vraies inquiétudes chez les œnologues et les spécialistes dans ce domaine. Selon les scénarios les plus optimistes, “les productions de vin se réduiront de 30% et les vins perdront de leur authenticité.”

 

La vigne doit s’adapter au changement climatique

Le vignoble français, synonyme d’excellence sera particulièrement touché par cette hausse de climat. Depuis 30 ans, la température dans les vignobles français a augmenté de 1 à 3 degré.

Des domaines et des vignobles optent déjà pour des solutions qu’ils jugent efficaces.

 

La Maison Raphaël Michel, productrice et distributrice de vins de la Vallée du Rhône, du Languedoc, de la Provence et du Sud-Ouest nous confirme qu’elle adopte des nouvelles méthodes de plantation et de cépages pour préserver la qualité de ses cuvées et une quantité considérable de sa récolte.

“La précocité des vendanges, la sécheresse des sols et l’augmentation de la quantité du sucre dans les raisins, impactent remarquablement le goût de nos vins, ce qui nous a encouragé à adapter des nouvelles solutions préservant à la fois la quantité et la qualité de nos vignes.” Explique monsieur Guillaume Ryckwaert, le PDG du groupe Raphaël Michel, spécialisé dans la fabrication et la distribution de vins médaillés en France et partout en Europe.

 

De l’influence du réchauffement climatique sur la culture de la vigne

La culture de raisin est primordiale dans la fabrication du vin. En effet, la récolte et les conditions de maturation des raisins influencent leurs teneurs en sucre et donc sur la concentration en alcool du vin.

 

La chaleur est donc le premier facteur responsable de la production de la quantité de sucre en raisin. Ainsi, le vin sera plus ou moins concentré en alcool en fonction de l’exposition au soleil et du climat auquel ont été exposés les raisins qu’ils le composent.

 

Le manque de chaleur impose que le raisin soit cultivé avant sa maturation. Les raisins seront donc moins concentrés en sucre et cette déficience pourra être comblée par un ajout direct du sucre ou encore par le jus de concentré de raisins.