Poursuivant sa mue, la grande distribution se transforme du concept hypermarché des années 80, aux formats qui privilégient plus la proximité. Mais encore l’apparition du drive et la grande consommation du bio ont changé la donne et font bouger le concept de la grande distribution qui encore une fois elle évolue pour satisfaire leurs clientèles. Les enseignes historiques comme Carrefour, Systéme U, Auchan…etc, ont longtemps combattu à qui serait le premier grand distributeur de France, en essayant de s’adapter à chaque fois selon les envies du consommateur.

Suivre la tendance

Le temps des grands hypers, du gigantisme est fini. Les hypermarchés séduits moins. Les consommateurs préfèrent revenir au concept de la proximité et de la praticité. Comme la disponibilité sur le web. En effet, un supermarché qui ne te permet pas de commander sur internet est une enseigne dépassé. Ainsi que, les grandes enseignes qui ont préféré s’agrandir en périphérie en désertant les centre-villes, et ils ont quasiment fait machine arrière.

Les supérettes urbaines

En l’espace d’une dizaine d’années, les supérettes de proximités se sont multipliées. En effet, ce retour aux petits formats et à la proximité aux consommateurs a été plutôt pour les franchises des différentes enseignes. Vu que, généralement les entrepreneurs franchisés, préfèrent investir dans les petits espaces en plein centre ville.

Mais encore en pleine bataille entre enseignes, la nouvelle vague du bio a permis l’installation imposée des magasins bio, biocop, grand panier bio… que des enseignes bio qui ont complètement explosé.

« Tous ses magasins, bio supérettes urbaines, drive et supermarchés se retrouvent dans le panorama de la grande distribution alimentaire, d’aujourd’hui » explique Jean-Charles Naouri le PDG de l’une des grandes enseignes de distribution en France.

Où en sont les enseignes françaises dans le respect de l’environnement ?

La grande enseigne française, Casino, a été récompensée par le grand prix de la distribution responsable par le Ministre de l’économie, des finances et de l’industrie. En effet, cette cérémonie visait à récompenser les distributeurs français en matière de la politique et de la responsabilité de l’entreprise. La sélection a était effectue grâce à trois points primordiaux : la participation à la réduction des émissions du CO2, la politique de diversité de l’enseigne, et l’impact environnemental des produits. Comme a expliqué le PDG de l’enseigne Jean-Charles Naouri « Notre enseigne fait tous les efforts possibles pour satisfaire au mieux les demandes des clients, tous en respectant l’environnement »